Array

La Pointe Percée en Automne

Magnifique week-end sur le Toit des Aravis pendant un été indien

mercredi 5 octobre 2005, par Adrien Mestdagh

JPEG - 279.1 ko
Groupe devant la Pointe Percée

Voici un sommet connu mythique de Haute-Savoie. C’est le toit des Aravis. On l’aperçoit depuis les crêtes du Jura, du Chablais, des Bauges, du Beaufortain, des Aiguilles Rouges, du Mont-Blanc, de St Gervais, des Contamines et de Megève... Avec ses 2750m d’altitude, elle se trouve dans la partie nord des Aravis, proche du col des Annes au-dessus du Grand-Bornand.

JPEG - 290.5 ko
La Combe de La Pointe Percée

La Pointe Percée peut se faire de multiples façons, en été ou en hiver (bien déconseillé), en randonnée pédestre, alpine ou escalade. En raquettes et ski de randonnée, on se contentera d’aller jusqu’au refuge de Gramusset qui se trouve à ses pieds du côté du Grand-Bornand ou jusqu’au col de Doran, côté Sallanches.

JPEG - 259 ko
Pointe Percée & Pointe des Verts
JPEG - 193.9 ko
Pointe Percée & Pointe des Verts
JPEG - 213.7 ko
ascension acrobatique par la crête du Col des Verts

Les points de départ de ces courses sont nombreux : du col des Annes, plus simple et plus rapide ou depuis les hauts de Sallanches par Doran ou Mayères, bien plus long ; on peut encore partir du parking des Troncs ou des Confins toujours vers le Grand-Bornand et encore depuis les Lanches (haut du Reposoir) et des hauts de Romme-sur-Cluses qui sont aussi de grandes courses. Elles se feront dans la journée ou sur deux jours voire plus pour ceux qui en font le tour. Dans ce cas on marquera une halte à l’un des trois refuges principaux : "Doran" (1495m) ou "Mayères" (1563m) situés sur le versant de Sallanches (refuges privés) ou celui de "Gramusset" (2164m) sur le versant Grand-Bornand (refuge CAF).

JPEG - 354.4 ko
Les lapiaz
JPEG - 291.2 ko
L’ours et les Orgues

La Pointe Percée est constituée de roches calcaires qui ont la particularité de s’éroder facilement avec l’eau et cela de façon irrégulière suivant leur dureté ce qui crée ces magnifiques sculptures telles des draperies ou ce rocher qui ressemble à un ours brun.
Mais on trouve aussi une autre roche silicieuse, l’ardoise, très friable, qui constitue la Pointe de Rouellettaz (2164m) non loin de là.

JPEG - 251.8 ko
Pointe Percée derrière des sorbiers
JPEG - 229.9 ko
Vue ouest de la Chaîne des Aravis

La Pointe Percée nous séduit par sa couleur argentée, comme un caméléon qui prend de splendides couleurs de rosé au lever ainsi qu’au coucher du soleil. Selon les saisons, sa parure est différente : blanche en hiver par la neige, multicolore sur fond vert et gris au printemps et en été ses pâturages se couvrent de multiples fleurs. Elle est flamboyante en automne avec ses myrtilliers (Vaccinum myrtillus) brunissants et rougissants ainsi que par ses forêts et bosquets d’érables (Acer pseudoplatanus) et platanoïdes, de sorbiers (Sorbus ocuparia), et framboisiers (Rubus ideus) sur fond d’épicéas (Picea abies) aux nuances allant du jaune au rouge et ocre.

JPEG - 161.3 ko
Sommet de la Pointe Percée
JPEG - 279.7 ko
Peinture d’Automne
JPEG - 176.1 ko
Jalouvre & Bargy
JPEG - 333.6 ko
Jalouvre & Bargy avec les Noms

La Pointe Percée nous offre un spectacle permanent et de son sommet le panorama s’étend à toutes les Alpes, du Haut Valais à l’Italie jusqu’en Chartreuse avec en prime le toit de l’Europe, un sommet majestueux, le Mont-Blanc ainsi que toute sa chaîne et ses glaciers.

JPEG - 264.6 ko
Crête finale de la Pointe Percée
JPEG - 304.5 ko
Vue vers Annecy avec le nom des sommets
JPEG - 240.3 ko
Vue de la Chaine du Massif du Mont-Blanc
JPEG - 304.2 ko
Des Bouquetins au couché de soleil
JPEG - 211.5 ko
Un Couple de Lagopède

La Pointe Percée possède une faune et une flore très riches. Parmi la faune remarquable on trouve la marmotte, le bouquetin, le chamois, le faucon, la buse ....
Parmi les fleurs maginifiques on trouve :
- Les Gentianes : la Jaune (G. lutea), la Printanière (G. verna), la Koch (G. acaulis syn kochinana), la Champêtre (G. campestris), la Pourpres (G. Purpurea), l’Esvival (G. aestival).
- Les Primevères : l’Oreille d’ours (P. auricula), la Cluse (P. clusiana), l’acaule (P. acaulis), La Soldanelle (Soldanella alpina).
- Les Orchidées : Orchis blanche (Pseudorchis albida), la Moustique (Gymnadenia conopsea), la Vanillé (Nigretella nigra), la Globuleuse (Trousteinera globosa), La Mâle (Orchis mascula), La Sureau (Orchis sambucina), la verdâtre (Coeglossum viride)
- Les Potentilles : Benoite des Montagne (Geum montana syn Potentilla m.), la Dorée (P. Aurea).
- La Chenette ou Thé Suisse (Dryas octopetala)
- L’Amélanchier (Amélanchier ovalis)
- Le Crocus (Crocus vernus)
- L’Epilobe en Epis (Epilobium hirsutum)
- Le Vératre Blanc (Veratrum album)
- L’Etoile Jaune de Liottard (Gagea fistulosa)
- L’Alisier Nain (Sorbus chamaemespilus)
- Le Cotonnier (Cotoneaster integerrimus)
- Vulnéraire (Anthyllis vulneraria alpestris)
- Rosier des Alpes (Rosa pendulina)
- La violette à long éperon (Viola calcara)
- Les Pédiculaires feuillée (Pédicularis foliosa) et verticillées (P. Perticillata)
- La Carline (Carlina acaulis & subacaulis)
- Anémone des Alpes (Anémone alpina)
- Thé Suisse (Dryas octopetala)

... Et tant d’autres !
En espérant que ces lignes vous donneront l’envie de vous y promener avec des yeux de randonneur séduit.....

JPEG - 259.4 ko
Parcours de la descente dans la Combe
JPEG - 227.8 ko
Groupe devant le Mt Blanc au sur le Sommet de la Pointe Percée

(Séjour : Le 9, 15 & 16 Octobre 2005)

NB : Je rappelle tout de même que c’est une randonnée Alpine qui veut dire qu’il ne faut pas la prendre à la légère. Le Vide, les pierres instables en grand nombre, sentier en crête en fait une sortie difficile qui demande un équipement minimum : casque, cordes de rando, ainsi qu’une bonne maitrise de l’escalade et de la rando alpine en milieu vertigineuse......

Adrien Mestdagh

Messages

  • C’est magnifique,mais super dangereux, mon mari s’est tué
    le21 juillet 2009 alors qu’il venait de souhaiter son anniversaire le 18 juillet !!!Merci Montagne......

    • J’ai perdu mon beau-frère en montagne aussi. Elle est aussi belle qu’impitoyable. Il disait "heureux ceux qui ont des rêves et qui sont prêts à payer le prix pour les réaliser"... je souhaite à tout le monde d’avoir des rêves...

    • bonjour
      votre message m’a donné froid dans le dos
      dans quelles circonstances est-ce arrivé
      par quelle voie(gramusset ou doran)
      je l’ai fait il y a dix ans je n’ai pas le souvenir que c’etait dangeureux
      mais en montagne tout peut arriver ....
      merci de me dire quels sont les dangers objectifs de cette rando
      y en a t’il dautres au depart de gramussset
      mm

    • je suis monté à la pointe percée 1 seule fois le 31 aout 2008 ..je n’ai pas trouvé cela difficile mais attention on est en montagne et pas dans de la montagne à vache.d’apres ce que je me souviens c’est surtout dangereux à la descente .à la montée et à la descente il faut se mefier dans la partie aerienne juste avant la cheminée et aussi dans le passage etroit entre la falaise de la pointe percée et une barre rocheuse.
      je ne parle que de la voie normale et non des cheminées de sallanches que j’ai juste entrevu depuis la voie normale.

  • Personnellement, je l’ai tenté en aout avec mon Père dans les années 80 et je l’ai hélas obligé à faire demi tour au premier névé à cause de maux de cranes (mam ? ) après Gramusset ( a l’epoque il y avait encore au moins 2 névés a traverser sur la voie classique... au vu des photos j’ai l’impression que ca a changé depuis ! ). Franchement je recommande de bien se préparer et si possible de la tenter bien accompagné avec un guide ( ou un Ami sur du Pays ++ ) car une fois devant la Pointe, ca ne m’a pas paru si facile que cela ( par comparaison j’ai fait la Tournette et a coté ca me paraissait cette dernière m’a paru bien plus fastoche !!) ... pourtant a l’époque nous étions parti confiant car nos grands parents anneciens de souche nous avaient dis l’avoir conquis dans la journée sans matériel particulier hormis casque, piolet et une bonne forme physique !! en tout cas c’est clair je ferais mon possible pour la retenter un jour car je reste sur un sentiment amer... surtout auprès de mon Père qui n’a plus les capacités physiques pour la refaire maitenant, je la luis doit !! reste a trouver le temps et les "Amis" ad hoc ++
    Vincent

  • je l’ai refaite fin aout 2011 l’apres midi et je l’ai trouvé un peu plus delicate que la 1ere fois...quand on arrive sur l’arete j’ai eu l’impression de ne pas prendre le meme chemin que 3 an auparavant.
    en 2008 on passait par une breve arete pas trop mechante puis 1,50 metre dans le vide pour atteindre une mini cheminée qui amene au sommet.
    fin aout 2011 on semle prendre un itineraire different ..on arrive sur l’arete etroite sur une bonne dizaine de metre avec un vide impressionnant de chaque coté.je suis passé à l’aller et au retour accroupis .